L'eau d'Aix en Provence

Une longue histoire

Une eau thermale découverte et exploitée depuis les Romains : « Aquae Sextiae »

L’histoire de l’eau à Aix-en-Provence commence avec les Romains, en 123 avant Jésus-Christ, lorsque le consul romain Gaius Sextius Calvinius fonde le camp d’Aquae Sextiae (les eaux de Sextius) a proximité des sources thermales. Profitant des sources d’eau chaude et d’eau froide, il fait construire des thermes qui feront la réputation de la ville.

Les thermes d’Aix sont actuellement exploités uniquement sous forme de centre de balnéothérapie ou hydrothérapie.

L’eau d’Aix fut également embouteillée comme eau minérale naturelle jusqu’au début des années 70 à l’usine située à Sextius au centre-ville d’Aix-en-Provence

La formation aquifère primaire de l’eau d’Aix-en-Provence provient d’un vaste gîte géothermique s’étendant à l’est de la montagne Sainte-Victoire jusqu’au bassin méditerranéen en passant sous le Pays d’Aix-en-Provence (soit environ 750 km2).

Reconnaissance de l’eau du forage de Meyreuil comme eau minérale naturelle

Ce vaste gîte géothermique constitue une découverte hydrogéologique majeure en France au cours de ces dernières années.

2011 – 2014 : Reconnaissance de l’eau du forage de Meyreuil comme eau minérale naturelle. Obtention d’un permis exclusif d’exploiter (PEX) l’aquifère du synclinal de la Vallée de l’Arc sous l’appellation « Eau minérale naturelle du Pays d’Aix-en-Provence – source Meyreuil ». C’est à 808 mètres de profondeur que l’eau minérale du pays d’Aix-en-Provence préserve ses vertus depuis des milliers d’années. Cette dernière s’est frayée un chemin à travers les méandres des roches de la montagne Sainte-Victoire.

Aujourd’hui, 808 fait revivre cette eau millénaire qui provient du gisement le plus profond d’Europe.

Organisation de l'entreprise

La Société d’exploitation des eaux minérales du Pays d’Aix-en-Provence (sigle : SEEMPA) a été créée à l’initiative de la société CG2T en vue de réaliser et d’exploiter une usine d’embouteillage d’eau minérale naturelle sous la marque 808. La Société Compagnie de Géothermie et de Thermalisme CG2T possède trois arrêtés préfectoraux pour forer et exploiter le bassin du synclinal de l’Arc :